Groupe 3 (11-12 ans)

Groupe 3

Groupe 3

Procédures d’inscriptions :
Veuillez communiquer au cpvgadbois@gmail.com pour obtenir de plus amples informations. Assurez-vous d’indiquer le prénom, nom, âge de l’enfant

######################################################

S’entrainer à s’entrainer : 11 à 12 ans
Circuit de compétition régional : Liliane Lambert (Groupe B)
Circuit de compétition interrégional de la FPVQ (Groupe A)

Portfolio de l’athlète : Groupe 3 B : PLAN DE LA SAISON À TÉLÉCHARGER

Portfolio de l’athlète : Groupe 3 A : PLAN DE LA SAISON À TÉLÉCHARGER 

Le programme interrégional du CPVMG initie les jeunes adolescents à l’entrainement formel marqué par un perfectionnement des compétences du patinage de vitesse courte piste.


Afin d’établir une meilleure homogénéité dans les groupes d’entrainement, le club implante des sous-catégories (A, B) en fonction du classement par les temps.

  1. Le groupe A est composé d’athlètes évoluant sur le circuit Interrégional de la FPVQ.
  2. Le groupe B est composé d’athlètes évoluant sur le circuit régional : Liliane Lambert régit par l’ARPVQ-RO.

Le principe de sous-division permet la modélisation et la spécification des entrainements à un ensemble d’athlètes de calibre similaire, requérant des besoins similaires. L’expérience en est donc embelli.


C’est l’introduction à de saines habitudes de vie et d’équilibre entre les différentes sphères de la vie personnelle et le sport. Tout doit se faire dans un environnement de soutien positif qui promeut le plaisir et l’esprit d’équipe. L’éthique dans le sport, dont le respect des adversaires et des arbitres doit être renforcé.


L’objectif est de développer, non seulement un patineur accompli, mais un athlète équilibré. C’est un stade critique en matière de développement physique et technique plus complexe du courte piste.


Les séances d’entrainement sont équitablement axées sur la capacité physique, la compétence technique et les compétences tactiques et mentales. Le début de la poussée de croissance est un indicateur quant au développement de l’aérobie et de la force musculaire.


L’intégration et l’automatisation des compétences techniques permettent aux jeunes de développer des mouvements efficients et fluides et ainsi coordonner leurs compétences techniques avec leurs compétences physiques.


En automatisant toutes ces habiletés, les jeunes peuvent désormais se concentrer sur les résultats de l’exécution plutôt que sur sa mécanique. Cela permet au cerveau de réfléchir à des tactiques et à des stratégies, coordonner les actions avec ceux qui les entourent, puis agir en conséquence.


Les compétences auxiliaires doivent être introduites à l’aide d’ateliers sportifs : périodes d’échauffement et de récupération, la nutrition, l’hydratation et le repos, incluant le sommeil et la préparation mentale pour
maitriser l’anxiété.


Équipements : PDF À TÉLÉCHARGER